version 5
a skin by bonbon

Forum Tokyo ghoul, basé sur le manga original de Sui Ishida. Avatar du même type en 200*320. Personnage de l'anime interdit à prendre, nous demandons des personnage fictifs car aucun lien avec Ken Kaneki ne sera fait. Cela se passe également à Tokyo.
Nous recherchons davantage de membres pour le groupe de la CCG.
Il reste encore une place pour un top partenaire.


NOTRE PLAYLIST



1: HORIZON - MIYAVI
2: 「P ♢ S」PALE FLESH - FULL MEP
3: THE PRODIGY - THE DAY IS MY ENEMY
4: RIB - FORTY SEVEN (ヨンジュウナナ)
5: ENTROPY - [SOULS TEAM]

je partage le savoir, pas les dojitos » RYOKAI



 

Partagez|
je partage le savoir, pas les dojitos » RYOKAI
ON EST EN 2016, CA VA BOUGER CETTE ANNEE !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Membre de la CCG
Messages : 21
Date d'inscription : 21/02/2016

Informations
arrondissement: 5° CHUO
Groupe: .CCG
Rang: 2eme classe




# ft. ryokai k.
On allait t'assigner un partenaire !
Enfin, tu t'étais alors mis en tenue convenable, costume noir, chemise blanche et cravate... la tenue peu originale, oui pour un ccg, mais si vous vous baladez ainsi dans la rue, on peut vous prendre pour un homme d'affaire. Certains qualifie la tenue cravate comme normale, limite le jogging du dimanche. Tout le monde porte un costard avec cravate en couleur sans motif. Seul un long manteau grisâtre est requis lorsque vous partez en "exploration de la chasse à la goule". Tu n’apprécie guère tout ceci.. mais c'est un mal nécessaire. Après tout, ton père lui-même portait ce genre de d'habits. Et croyez-le, c'était pas un homme de bonnes affaires, ça oui. Tu tenais, immobile, ta valisette couleur métal. Une main dans la poche, l’ascenseur monte doucement. Le QG de la ccg, là où tu allais rencontré ton futur collègue de travail avec qui tu vas passer beaucoup de temps. Lui apprendre ce que tu sais. Tu l’imaginais déjà stresser, en fait tu jubilais, pour une fois que tu as quelqu'un à ta charge. Tu es passé au grade il n'y a pas si longtemps.

Tu jettes un dernier coup d’œil au miroir de la machine.
Pourquoi ton père t'avais t-il fait blond bordel ? ding. Les portes s'ouvrent, tu te tourne et sort.

-"Monsieur Viviano, nous vous attentions. Votre partenaire est dans cette salle-ci, nous vous laissons faire connaissance puis suivre le protocole."

Ah... la personne non loin de là allait te vouvoyer. Ça allait te faire bizarre aussi. Alors tu toquess une première fois et te permets d'entrer. Le visage bien solide et viril.
Caesus... tu commences déjà à vouloir le tester. petit blagueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de la CCG
Messages : 22
Date d'inscription : 22/02/2016

Informations
arrondissement: 3ème
Groupe: CCG
Rang: 3ème classe





Je partage le savoir, pas les dojitos
C’était le grand jour. Le grand jour où tu allais avoir ton partenaire. Un gars plus expérimenté que toi, évidemment. Qui pouvait se défendre, contrairement à toi. Enfin bon, même sans Quinque, tout ce qui passait dans tes mains était potentiellement une lame. Oui, même une petite cuillère. Enfin là n’était pas la question. Tu étais au courant que c’était aujourd’hui, donc pour l’occasion tu t’étais bien habillé, le costard cravate, tout ça quoi, pour être présentable. Un minimum. Bien que tu n’aimais pas les vêtements serrés comme ça. Mais voilà, tu faisais partie du CCG, donc il fallait être présentable et ne pas débarquer avec un t-shirt avec Pikachu dessus.

Entre nous, ça te gonflait d’avoir un partenaire. Mais vraiment. Déjà que tu étais autant causant qu’une casserole alors qu’est-ce qu’on allait te mettre avec quelqu’un ? L’horreur. Tu n’avais mais tellement pas envie, limite tu avais envie d’être détestable pour qu’on te vire. Mais justement, si tu étais venu là c’était pour tenter de te décoincer. Il fallait savoir au fond, ce que tu voulais. Clairement, rester avec un type que tu ne connaissais pas ou seulement de vue puisque tu ne serais jamais allé lui parler, tout sauf ça. Tu grognas. Pas que tu étais stressé par sa rencontre ni du fait que vous devriez faire équipe, seulement… Seulement tu n’aurais rien à lui dire quoi. Et pourtant c’était ce type qui allait t’enseigner pas mal de chose.

Au pire il parlerait tout seul. Tant que tu l’écoutes et que tu restes efficace, où est le problème ? Décidément c’était ce problème de parler qui te dérangeait. Tu n’aimais pas ça, et en plus quand tu t’engageais vraiment dans une conversation, tu pouvais être très entêté, surtout si tu défendais une idée. Après c’était dans ces moments-là où tu te déridais inconsciemment. Tu étais en plein débat intérieur quand tu allas au QG du CCG, bien fringué, bien coiff… Pas bien coiffé au final, pas la peine d’en faire des tonnes non plus, tu ne rencontrais pas le Tsar de Russie, fallait pas exagérer ni en faire des caisses. Lorsque tu arrivas, on te guida pour te faire attendre dans une pièce. Ah, on dirait une salle d’attente comme on pouvait en trouver chez le toubib. Enfin à tes yeux.

Tu attendais en silence, tu regardais l’heure tourner sur ta montre en te disant que tu n’allais pas non plus y passer la nuit. Vivement que ça se termine. Minute. Ton futur partenaire là, est-ce qu’il faudrait que vous soyez tout le temps ensemble ? Non parce que ça n’allait pas te plaire ça. Au final, qu’est-ce que tu foutais au CCG ? Bah en fait, même toi en y repensant bien, tu n’en savais trop rien. La seule chose que tu pouvais affirmer, c’était que ça occupait tes journées même si des fois tu n’avais, mais alors pas du tout envie d’y aller. Presque comme un gosse qui a envie de sécher les cours alors que c’est pas bien. Sauf que tu n’es plus un gosse et ton boulot c’est pas le bahut. Malheureusement.

Après un long moment d’attente, tu entendis les portes de l’ascenseur s’ouvrir. Tu allais bientôt voir ton partenaire. Tu poussas un soupir las, cette attente était exagérément longue et tu en avais déjà marre. Autant dire que la patience était mise à rude épreuve. En plus, suffisait que tu tombes sur le genre de type que tu n’aimais pas et là, tu pourrais y mettre la plus mauvaise volonté du monde. Plus qu’à voir sa tronche.

Quand il arriva enfin dans la même salle que toi, tu l’observas déjà. Blond,  l’air pas plus vieux que toi… L’air sympathique ? Nan, jamais se fier aux apparences. JAMAIS. Et puis il faudrait que tu vouvoies un type à peine plus âgé que toi ? Allez, il avait quoi, maximum 25 ans ? A vue d’œil tu lui donnais cet âge. C’était scandaleux. En plus tu étais un bleu, lui, au vu de sa mallette, était plus gradé, ce qui était normal. Argh. Pourtant tu ne te laissas pas impressionner, ton visage ne reflétait rien comme toujours, et pas question de montrer quelque chose face à ce type, partenaire ou pas.


"Ryokai Kamiizumi. Enchanté."

Vu la tête que tu tirais, le mot « enchanté » ne conviendrait sûrement pas mais qu’est-ce que tu en avais à faire ? C’était déjà un miracle pour toi d’avoir aligné trois mots. Une prouesse peut-être pas renouvelable, surtout si c’est toi qui dois prendre la parole.
Eques, Never-Utopia.

_________________

Je vous parle en firebrick ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de la CCG
Messages : 21
Date d'inscription : 21/02/2016

Informations
arrondissement: 5° CHUO
Groupe: .CCG
Rang: 2eme classe




# ft. ryokai k.
On allait t'assigner un partenaire !
Tu continue de faire semblant de le jauger, de sa taille, son visage, ses mains, ses mimiques. A première vue il avait as l'air stressé, juste las. Bordel, t'es vraiment pas doué pour jouer les durs ou ce gars est super fort ? Tu pensais pouvoir t'amuser un peu plus... bon tu fais quoi, tu continue ta comédie ? Tu reste professionnel ? Tu reste toi ? Faire les trois c'est pas possible. Il daigne te saluer poliment.

-"Ryokai Kamiizumi. Enchanté."

-"Enhanté de même, Je suis Caesus Viviano. Alors, pouvons-nous discuter entre homme ou préfères-tu bouger de cette salle médiocre qui ne donne pas lieu sur une bonne attente ?"

Tu pèses tes mots pour le cuisiner un peu. Tu aimes parler d'un air farouche et faussement autoritaire. Tu te crois comme un type de 32 ans. En fait, t'aimerai juste faire ami ami avec lui pour faire un bon boulot. Sans attendre la suite, tu sort de la pièce dans l'espoir qu'il te suive. Ça fait bien genre le supérieur bien chiant à mourir... Tu te plonge un peu dans les souvenirs. Oui, ton supérieur était un gros chiant aussi. Tu pense qu'il l'est toujours, il a été transféré dans une autre ville de toute façon.

Attendant qu'il te rejoigne, tu l'attends à la porte.

-"Dis-moi, tu aime le rouge ?"

C'était une question déguisé évidemment. Le rouge, c'était les goules. Allait-il remarquer l'autre sens de ta phrase. Ton visage se détend peu à peu. décidément, tenir un rôle te va pas du tout. Doucement, tes traits de méchant supérieur devenaient toi. Une personne plutôt cool pas vraiment sévère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de la CCG
Messages : 22
Date d'inscription : 22/02/2016

Informations
arrondissement: 3ème
Groupe: CCG
Rang: 3ème classe





Je partage le savoir, pas les dojitos
Ton partenaire ne tarda pas à se présenter. Un nom italien. Un bouffeur de pasta et de pizza sûrement, c’était quasiment évident. Comment ça, ça faisait préjugé comme ça ? Mais pas du tout, eux devaient considérer les japonais comme des bouffeurs de sushi certainement. Tu n’en serais même pas étonné en fait mais passons. Il te posa une question mais ne semblant pas vraiment attendre une réponse, il quitta la pièce, t’obligeant à le suivre. Tu te retenais de lui demander si c’était utile de poser une question à laquelle il décidait tout seul. C’était ton supérieur, donc il commandait ? A sa guise, tu t’en foutais franchement.

Il t’attendait à la porte alors que tu le rejoignis, il te posa une question et cette fois elle n’était pas rhétorique. Est-ce que tu aimais le rouge. C’était une question bizarre, et ça c’est la première chose a laquelle tu venais de penser. Le rouge. La couleur. Couleur du sang peut-être ? Victimes ? Goules. Tu raisonnais comme ça, tu partais du général pour finir à quelque chose de vraiment ciblé. Parce qu’il n’allait pas te demander si tu aimais la couleur des tomates, des fraises ou de la sauce tomate.


"Non. Si j’aimais ça, je doute être ici en fait."

Même si la vérité était que tu as voulu faire quelque chose de ta vie et pas la gâcher devant ta télé chez toi à faire l’asocial. Si ça pouvait t’aider à améliorer ton problème… Mais aussi au final à aider la société malgré ton caractère difficile, alors pourquoi pas ? Les goules ne t’avaient jamais rien fait mais si elles te voyaient, que tu faisais partie du CCG alors tu pourrais être rapidement dans la merde, ce que tu ne voulais évidemment pas. Tu observas ton supérieur. Ses traits d’homme viril laissaient place à un jeune homme à l’aspect sympathique et n’ayant pas l’air sévère. Un type bien plus expressif que toi. Tu imaginais bien ta tête. Un pokerface constant.

C’était dans ce genre de moments-là où tu regrettais de ne pas être social, parce que franchement ça n’aurait pas été plus mal, surtout avec un type apparemment jovial en face de lui. Tu te retins de soupirer et tu restais silencieux. Pour engager la conversation, tu étais vraiment nul alors tu ne disais rien parce que c’était le mieux à faire. Finalement tu lâchas ton soupir en te disant qu’il va falloir que tu fasses des efforts mais, étant un éternel solitaire, ça allait être dur d’avoir un partenaire. Une chose était sûre, tu voudras faire du bon boulot avec Caesus, c’était même une évidence. Parce que tu aimais le travail bien fait, voilà. Et parce que pour le moment tu étais dans une de tes périodes où ça pouvait aller, où tu ne déprimais pas en fait.

Si ça avait été le cas, tu étais quasiment certain que les gens auraient pu voir un petit nuage gris en train de pleuvoir sur toi. Dans tous les cas, cet Italien, tu ne le détestais pas, tu n’avais pas un avis négatif sur lui, il semblait sympa au fond mais le seul soucis, c’était que vous risquiez d’avoir autant de conversation qu’un chat et un chien qui ne parlent pas la même langue. Voilà quoi. Il te faudra sans doute faire des efforts, encore plus que d’habitude mais bon… Il n’y avait que le travail qui paye alors peut-être que ça serait ce blondinet joyeux qui allait te décoincer pour de bon, même si tu en doutais fortement et que tu avais l’air aussi joyeux que la petite mémé en deuil.

En tout cas votre duo avait l’air étrange. Entre un blond semblant joyeux et le brun taciturne… Argh les clichés sur les bruns ténébreux sont en train de se confirmer, à ton grand malheur d’ailleurs.

Eques, Never-Utopia.

_________________

Je vous parle en firebrick ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de la CCG
Messages : 21
Date d'inscription : 21/02/2016

Informations
arrondissement: 5° CHUO
Groupe: .CCG
Rang: 2eme classe




# ft. ryokai k.
Tu pouvais l'observer encore et encore, ton role du méchant ne tenais pas la route. Mais qu'il se détende quoi ! On dirait un pantin désarticuler sans sens humains. T'allais pas faire la conversation à un mur non plus, bien que dans le fond tu es solitaire, alors s'il te cause pas, tu seras seul. Ça ne te dérange pas. Seul ou accompagné au final, ça ne fait pas de grandes différences.

-"Non. Si j’aimais ça, je doute être ici en fait."

-"Bonne réponse, tu n'es pas stupide."

Ça sert à rien de passer par quatre chemins, soyons nous même et rien d'autre. Tu t'apprêtais encore à lui poser des questions, même si tu avais lu sa "fiche", tu voulais en apprendre davantage, et de sa bouche. Parce que t'es le gens de mec à t'avancer en terrain miné sur des sujets qu'il faut pas... à ton plus grand désarroi. Vous marchez alors côte à côte et tu soupires, comme si tu étais las de tout. En fait c'était une sale habitude, soupirer pour rien, sans même t'en rendre compte en fait. Une sorte de tic ouais, heureusement tu le faisais pas souvent... bon au moins cinq fois par jour oui.

Vous arrivez dans un bureau un peu mieux ordonné, ouais le bureau flambant neuf que tu peux occupé. Tu t’assois en mode décontracte sur la chaise du bureau puis tu place la malle face à toi et fait signe à ton acolyte de venir prendre place devant toi.

-"Tu veux que j'te montre ce que contient cette mallette ?"

Bien sur tu parlais de la quinque.
Tout le monde veut voir l’intérieur d'une mallette du CCG... tous, sauf les goules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé








Revenir en haut Aller en bas

je partage le savoir, pas les dojitos » RYOKAI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-