version 5
a skin by bonbon

Forum Tokyo ghoul, basé sur le manga original de Sui Ishida. Avatar du même type en 200*320. Personnage de l'anime interdit à prendre, nous demandons des personnage fictifs car aucun lien avec Ken Kaneki ne sera fait. Cela se passe également à Tokyo.
Nous recherchons davantage de membres pour le groupe de la CCG.
Il reste encore une place pour un top partenaire.


NOTRE PLAYLIST



1: HORIZON - MIYAVI
2: 「P ♢ S」PALE FLESH - FULL MEP
3: THE PRODIGY - THE DAY IS MY ENEMY
4: RIB - FORTY SEVEN (ヨンジュウナナ)
5: ENTROPY - [SOULS TEAM]

Hyperactive little girl || KYOUKO



 

Partagez|
Hyperactive little girl || KYOUKO
ON EST EN 2016, CA VA BOUGER CETTE ANNEE !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Citoyenne
Messages : 2
Date d'inscription : 19/03/2016




How did we end up in my neighbor's pool


prénom+nom
Ϟ Kyouko Fujii
age
Ϟ 21 ans
métier/occupation
Ϟ Vidéaste célèbre connue sous le nom de Cuteko, dont les vidéos sont disponibles en anglais comme en japonais, et étudiante désirant devenir institutrice.
Orientation sexuelle
Ϟ écris ici
situation financière
Ϟ C'est une étudiante, eh. Elle est pauvre et se nourrit de pâtes préparées dans sa cafetière discount, évidemment.
situation amoureuse
Ϟ Elle passe de petit ami en petit ami, une vraie briseuse de coeurs. Mais aussi, elle a pas le temps, et puis ils sont pas assez attentionnés, et puis elle veut un mariage heureux et tout.
arrondissement
Ϟ 3e



avatar -  Annie Mei - O.C


son histoire -

Kyouko est née à Tokyo il y a vingt-et-un ans, et n'a jamais quitté la capitale nippone. Sa mère, Karin Honda, était ce qu'on pourrait appeler la ménagère parfaite. Elle restait à la maison pour s'occuper de ses enfants, préparait des repas merveilleux, était jolie et douce, quand papa, Toru Fujii, était un homme très sérieux et occupé par son travail, mais gentil malgré tout, des rares souvenirs que Kyou a d'eux aujourd'hui. Bref, une famille des plus banales, presque clichée en vérité. Elle avait aussi deux frères, Bunta et Hiro, le premier plus grand, le second plus petit, et déjà enfant, elle maternait les deux comme si c'était elle la mère de famille. Ils se tenaient à carreau, mais elle les rassurait aussi, les encourageait, les soignait. Depuis toute petite, elle adorait le milieu scolaire et avait pour rêve ultime de devenir institutrice, parce que les maîtresses bah elles sont trop gentilles et cool d'abord, et elle voulait trop leur ressembler. Son enfance, en vérité, fut relativement paisible et anecdotique ; mais déjà elle était fascinée par les légendes et les les mythes. Bunta, dont le seul but dans la vie était de devenir "basketteur comme dans Slam Dunk", se moquait d'elle et la qualifiait d'intello, mais Hiro était très intéressé par le sujet et elle lui apprenait plein de sujets intéressants. "Eh, Hiro, tu savais que les banshee pouvaient crier super fort pour annoncer la mort ?", "Et tu vois, les bakeneko...", "Je suis sûre que les goules existent", "Plus tard, je serai chasseuse de fantômes !", voilà ce qu'étaient ses discours vers dix ans. Et son petit frère suivait, le sourire aux lèvres, ses récits farfelus, fasciné autant qu'elle par ces créatures.

"Ce serait bien si elles existaient, pas vrai ?"

Et Hiro acquiesçait, hochant lentement la tête, avant de s'effondrer de sommeil aux côtés de sa soeur, un livre de Lovecraft à la main. Elle grandit donc assez normalement, comme une jeune fille banale, avec pas mal de rêves de célébrité cela dit. Elle voulait être connue, la plus grande exploratrice / chasseuse de fantômes / whatever de tous les temps, et être institutrice à côté. Son père essayait désespérément de lui faire comprendre que faire six métiers était virtuellement impossible, elle ne l'écoutait pas et se laissait bercer par ses rêves. Parce qu'elle était si rêveuse, Kyouko, parce qu'elle était si douce et adorable, de sucre et de miel.

Vint ensuite le collège, puis le lycée. Elle commença à expérimenter les difficultés de l'école, même si elle était relativement bonne élève, l'amour aussi, l'amitié, et plein d'autres trucs ennuyeux qu'on voit dans toutes les histoires. Mais c'est sur l'amour qu'on se concentrera, parce que notre hyperactive de service a vu sa vie rythmée par ce sentiment étrange. Et je ne parle pas que d'amour romantique, bien entendu, même si celui-ci prendra une place... disons, importante dans son existence.

Ce fut lors de sa dernière année qu'elle le rencontra. Lui, ce n'était pas son premier amour, elle avait déjà vécu ce sentiment avant, mais elle était restée avec lui plus longtemps qu'avec quiconque autre. Elle l'aimait vraiment, profondément, bien trop sans doute. Il était dans le club d'athlétisme, tout comme elle, et venait de débarquer dans le premier arrondissement, où elle vivait à l'époque. Un jeune homme aux cheveux bruns, de son âge, plutôt plaisant au niveau physique. Il venait du Sud de la ville, apparemment, mais avait opté pour un meilleur lycée pour sa dernière année. Au départ, les deux étaient plongés dans une sacrée compétition ; chacun d'eux luttait pour être le meilleur de son sexe dans leur club, et le meilleur en cours. C'était un jeu rigolo, ils s'envoyaient des papiers remplis de phrases moqueuses et sarcastiques en cours, se faisaient engueuler ensemble et riaient ensemble en colle, répétant toujours un truc du genre "on s'est plantés, mais qu'est-ce que c'était drôle", bref, ils s'entendaient à merveille. Son nom, à ce garçon ? Junya.

Et puis vinrent les études. Evidemment, étant donné son amour des enfants, seuls êtres auprès desquels elle s'adoucissait et se calmait (avec Junya. Parfois), elle décida de viser le métier d'institutrice, ayant finalement abandonné son idée de devenir chasseuse de fantômes ou cryptologue, un peu trop hasardeux. Sauf que c'était évidemment pas vers là que s'orientait Junya, qui faisait des études plus spécifiques. Ils se dirent au revoir sans rancoeur, se disant qu'avec un peu de chance ils se reverraient un jour et reparleraient comme les bons amis qu'ils étaient, et puis voilà, les aléas de la vie voulaient qu'ils se séparent.

Sauf que dès les quelques jours qui ont suivi la disparition de Junya, Kyouko s'est sentie mal. Très mal. Fiévreuse, déprimée, triste, elle pensait constamment à lui, à cet ami perdu de vue qu'elle voulait absolument revoir, qui lui manquait, son absence la rendait vide, horriblement mal. Elle ne voulait pas, elle ne pouvait pas vivre sans lui, elle se trouvait cruche à mort de penser ça, mais elle pouvait pas s'en empêcher, elle avait besoin de le voir, besoin de lui parler, alors elle le contactait par portable, mais ça lui suffisait pas, elle voulait absolument le voir, le toucher, lui parler, avoir sa présence chaleureuse auprès d'elle.

Alors oui c'était fleur bleue, oui c'était con, oui elle se détestait pour ça mais elle a insisté pour le revoir, ne serait-ce qu'une fois, deux fois, plein de fois, et même si elle est restée dans le déni longtemps, elle a bien dû finir par admettre qu'elle était complètement amoureuse de lui, elle le connaissait bien ce sentiment, sauf qu'il n'avait jamais été accompagné par une telle sensation de manque lorsque Junya n'était pas là. Alors un jour elle lui a confessé ses sentiments... et a appris, avec surprise, qu'ils étaient réciproques. Alors ils sont allés vivre dans l'appartement de Junya, ils sont restés ensemble un an, c'est avec lui qu'elle a connu le plaisir charnel, le grand amour, la chaleur d'un être aimé, la passion, la douceur de la vie de couple, la brûlure des sentiments amoureux. Le seul truc qui la gênait, c'est qu'il ne croyait pas aux goules, qui faisaient beaucoup parler d'elles à cette époque, mais bon, c'est qu'un détail.

Jusqu'à ce que tout se dégrade. Jusqu'à ce que ça parte en live. Il a commencé à être distant, à se barrer la nuit pour on ne sait quoi, à la fuir, à crier. Et ça, elle ne l'a pas supporté, Kyouko. Elle l'a vécu comme une trahison. Elle l'a vécu comme de l'abus, et ça a brisé son coeur déjà pas mal fragile. Et puis un jour, Junya est parti. Sans laisser de mot, sans discours émouvant comme dans les films. Il a juste disparu de sa vie, comme si il n'avait jamais existé, comme si il n'avait jamais été son grand amour. Evidemment, elle est restée déprimée, et pas qu'un peu – elle en a consommé des mouchoirs à cette époque, et ses résultats avaient drastiquement baissé. Mais elle s'est ressaisie. Parce que Kyouko est forte, parce qu'elle est hyper, elle s'est ressaisie et a réussi son année, elle a continué à fond dans ses projets et est allée de l'avant.

Ca fait environ un an qu'elle s'est lancée dans la vidéo. A la base c'était juste pour la détendre, pour l'aider à tourner la page, tout comme elle changeait de copain comme de chemise pour oublier, et elle s'était replongée dans ses délires sur les créatures surnaturelles, plus particulièrement les goules, qui étaient une légende urbaine de plus en plus connue à Tokyo. Elle était persuadée de leur existence, convaincue qu'ils rôdaient quelque part. Elle le savait, tout simplement, elle le sentait, et c'est devenu une obsession que de prouver leur existence au public. Alors elle propose des théories, des preuves, et aimerait en interviewer une un jour. Et, on ne sait comment, elle est devenue assez connue au fil du temps, faisant facilement plusieurs centaines de milliers de vue contre une petite cinquantaine à ses débuts. Ca la rend heureuse, elle est dévouée à ses fans, elle les aime énormément et passe d'excellents moments avec eux lors de petits évènements ou de conventions, auxquelles elle vient toujours en cosplay, pour un peu de fantaisie. Ses études se passent bien, tout semble aller bien, mais... la trahison de Junya aura laissé des séquelles irréparables. Elle est devenue jalouse, possessive, en manque d'affection, elle a peur d'être blessée par ses relations, également, alors elle se renferme un peu, malgré ses airs hyperactifs et énergiques.

La suite de l'histoire... elle ne tient qu'à vous de l'aider à l'écrire.




CARACTÈRE
+ physique


Elle vous rappelle quelque chose ? Normal, si vous traînez sur le net, vous aurez sûrement entendu parler de Cuteko, et vu son physique des plus atypiques. Pas qu'elle ne soit pas belle, hein, au contraire ; la jeune femme a beau avoir quelques kilos en trop, ça lui donne des formes très féminines plus qu'autre chose. Mais, chut, cessez donc de la reluquer ainsi ! Bref, passons. Haute d'un mètre cinquante-cinq, elle n'est pas franchement grande mais elle est japonaise, donc on la pardonne, et puis c'est mignon, n'est-il pas ? Oui, parce qu'avec un nom pareil elle est forcément japonaise, allons, Kyouko Fujii, c'en est presque cliché. Elle a donc un type assez asiatique, un visage ovale et pâle, ainsi que des yeux légèrement plissés. Mais il est vrai qu'on pourrait se poser la question ; ses lentilles vertes et sa longue chevelure digne d'une pub l'Oréal teinte en rose ne font pas très nippones. Oh, elle est excentrique, Kyou, ça ne lui fait pas peur de porter des trucs improbables ou de cosplayer dans la rue. Sans compter que cette chevelure rose lui va à merveille, n'est-il pas ? Ca fascine les enfants, ça leur rappelle leurs chewing-gums, et elle adore les enfants, donc c'est cool.

Au niveau vestimentaire, elle est capable de porter de tout et n'importe quoi, et a une garde-robe très variée. La raison étant qu'elle se déguise souvent pour ses vidéos ou les photos qu'elle poste sur son site officiel, c'est pourquoi vous risquez de trouver des trucs louches dans son placard comme un déguisement de Sailor Moon. Il lui arrive aussi souvent de porter son vieil uniforme scolaire, sous prétexte qu'il est confortable. Kyouko est une grande fan de tout ce qui est doux, le fluff c'est son délire, alors on la verra souvent en gros sweat ou dans des trucs du genre pour le haut, et en jupe pour le bas, pour des questions de confort (la demoiselle aime avoir les jambes à l'air pour courir). Quant à ses gestes, ils sont étonnamment lents et rassurants lorsqu'elle est en présence de personnes qui la mettent en confiance, mais lorsqu'elle est seule, pressée ou quoi que ce soit d'autre.. eh bien elle est frénétique, court partout, saute comme une gamine, rigole pour un rien.

Son caractère ? Oh, eh bien... il ne correspond pas du tout à son physique ! En effet, Kyouko, malgré ses habitudes et mouvements encore un poil immatures du fait de son jeune âge, est quelqu'un de responsable, calme et doux. Certes, elle a des tendances hyperactives, mais ce n'est pas une fille méchante pour autant, et elle sait se calmer lorsque la situation l'exige. Maternelle, elle aura tendance, si elle vous apprécie, à vous surveiller constamment et à vous engueuler gentiment si vous faites une connerie, elle s'inquiètera pour vous et vous traitera comme une mère le ferait. Il est difficile de la mettre en colère, très difficile, parce que c'est quelqu'un de patient avec les gens, Kyouko. Un peu moins avec les évènements, certes, parce qu'elle semble constamment pressée, mais... disons que tant que ça touche au relationnel, elle se calme, elle baisse le rythme pour vous conseiller, vous écouter. Parce que c'est une excellente confidente, Kyou, loin d'être une commère comme vous pourriez l'imaginer, au contraire. Elle sera toujours là pour vous conseiller, pour vous aider, pour rester à vos côtés si besoin, au point d'en être limite collante. "Bordel, Kyouko, t'es pas ma mère !" Peut-être bien, mais elle agira comme telle. Et sans rien demander en retour. Enfin, pas explicitement.

Parce qu'elle est compliquée, en fait, Kyouko, elle vous dira que ça ne la dérange pas que vous côtoyiez d'autres personnes qu'elle, mais en vrai ça la gêne, elle est possessive, elle est super jalouse, et c'est pour ça qu'elle arrive pas à garder un petit ami plus de deux semaines. "Quoi ?! Il a dit qu'elle était jolie ? Non mais c'est vrai qu'elle est jolie mais que LUI me dise ça, c'est une trahison, sérieusement j'ai rien à faire avec lui". Pourquoi elle agit comme une chieuse pareille ? Oh, c'est bien simple. Elle a une peur bleue de l'abandon, Kyouko. Qu'on la trahisse, qu'on l'oublie, qu'on la haïsse, elle ne supporte pas. Elle semble douée au niveau relationnel mais en réalité c'est plus compliqué que ça, elle s'en sort pas, elle a trop peur de s'attacher trop vite, et c'est pour ça qu'elle aime les enfants. Un enfant c'est mignon, c'est franc, ça passe pas par des chemins détournés comme elle le fait avec ses sous-entendus que les mauvaises langues diraient typiques de la femme, ça dit ce que ça pense. Au fond, elle est restée un peu enfant dans sa tête, Kyouko, c'est pour ça qu'elle est hyperactive, elle essaie de suivre le rythme parce que tout va trop vite pour elle, alors elle court, elle court comme elle peut pour rattraper sa maturité manquée. Et comme elle court trop vite, elle s'essoufle, se retrouve chez elle dans un gros lainage à regarder de vieilles émissions en bouffant des nouilles instantanées, comme une grosse larve. Parce qu'elle est fatiguée, Kyou, elle réfléchit trop et pas assez à la fois, elle est paradoxale et ça la tue, alors elle s'effondre vite.

Dans ses vidéos, c'est tout autre chose, il n'y a personne en face d'elle, alors elle se montre naturelle, elle est aimable, elle parle de ses fans comme de ses keurs (ou Cutiepies, pour donner le nom "officiel"). Ce qu'elle dit, d'ailleurs ? Oh, pas des tutos maquillage, soyons sérieux cinq minutes. En fait, c'est peut-être à cause de son côté encore trop innocent, mais la jeune femme s'intéresse beaucoup aux phénomènes surnaturels, du coup elle se filme en train d'expliquer l'origine de certains d'entre eux, de jouer à des jeux liés à ces bestioles, et, source de son succès, elle traque les fameuses goules, qu'elle n'a encore jamais rencontrées mais qu'elle espère voir un jour, car fermement convaincue de leur existence. Si elles sont bonnes ou mauvaises, elle ne peut pas en juger, même si elle éprouve une peur naturelle à leur égard, la curiosité prend le dessus et la pousse à prendre des risques en en interviewant une. Parce qu'elle est curieuse, la jeune fille, elle est même beaucoup trop curieuse et ça lui cause plus de soucis qu'autre chose. Surtout si elle s'approche dangereusement de ce qui dépasse l'esprit humain...
le code;
ok by ana

PSEUDO Ney~
AGE Who knows !
COMMENT TU NOUS AS CONNUS ? J'étais sur le fow pendant une courte période, il y a bieeeen longtemps. Et il a bien changé (et je suis décidée à rester, promis~). Sinon, toujours dans les partenariats avec mes autres fows, pour la première comme la deuxième inscription.
PETIT PLUS ? Rien de bien spécial, si ce n'est que j'espère que Kyouko vous plaira, et que ce forum est top ;D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goule▬kamakiri +3
Messages : 505
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 22

Informations
arrondissement: 5 eme
Groupe: kamakiri
Rang: S




Hey bienvenue toi !
Enfin re plutot c: bon courage pour le reste de ta fiche ! love

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de la CCG
Messages : 22
Date d'inscription : 20/02/2016

Informations
arrondissement: le deuxième ☆ arakawa
Groupe: CCG ☆ cosmic warriors
Rang: troisième classe




rebienvenue parmi nous ♥♥
elle me plait déjà cette petite, j'ai hâte de lire la suite >w<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyenne
Messages : 2
Date d'inscription : 19/03/2016




Awh, merci de l'accueil, vous êtes adorables~

Ma fiche est finie normalement, comme je sais pas écrire les romances et qu'elle est IMMENSEMENT courte pour mes habitudes je comprendrais que vous demandiez des modifications, mais normalement, j'ai rien à ajouter °3°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goule▬kamakiri +3
Messages : 505
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 22

Informations
arrondissement: 5 eme
Groupe: kamakiri
Rang: S




Bonjour alors je te valide en express si tu veux rp :)
le forum ferme mais la partie rp est disponible tout de même ^^
bon jeu !

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé








Revenir en haut Aller en bas

Hyperactive little girl || KYOUKO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» London Stiller...she's a special girl» Heartbreaker version girl [Finish]» ♪ Who's that girl ♪» A sweet girl and two bad boys [Kity & Jack]» [MISSION] Escort Girl
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-