version 5
a skin by bonbon

Forum Tokyo ghoul, basé sur le manga original de Sui Ishida. Avatar du même type en 200*320. Personnage de l'anime interdit à prendre, nous demandons des personnage fictifs car aucun lien avec Ken Kaneki ne sera fait. Cela se passe également à Tokyo.
Nous recherchons davantage de membres pour le groupe de la CCG.
Il reste encore une place pour un top partenaire.


NOTRE PLAYLIST



1: HORIZON - MIYAVI
2: 「P ♢ S」PALE FLESH - FULL MEP
3: THE PRODIGY - THE DAY IS MY ENEMY
4: RIB - FORTY SEVEN (ヨンジュウナナ)
5: ENTROPY - [SOULS TEAM]

winter struggle ; feat REYN



 

Partagez|
winter struggle ; feat REYN
ON EST EN 2016, CA VA BOUGER CETTE ANNEE !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Goule ▬ Kyoukou
Messages : 521
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 17

Informations
arrondissement: 13e
Groupe: Kyoukou
Rang: S




La faim le ronge. Il court désespérément à travers les rues sombres & glaciales de Tokyo. L'hiver rend les chasses moins bonnes : les humains ne sortent que peu le soir. Alors, c'est une chasse à l'homme  sanglante qui se met en place : toutes les goules sont à l'affût du moindre humain dehors, et dès qu'elles en trouvent un, c'est une course contre la montre mélangée à un survival game qui tuent plus de goules que d'humains les nuits d'hiver. C'est une lutte acharnée pour trouver de quoi survivre.

Bien sûr, certaines préfèrent ne pas manger et souffrir des mois durant plutôt que devoir s'affronter pour un misérable humain. Elles doivent se retenir, agoniser, lutter contre leur faim - si bien même que les conversions au cannibalisme sont toujours élevées à cette époque de l'année.
Akira, lui, ne pouvait se permettre de replonger dans le cannibalisme ; il avait fait l'erreur une fois, il ne la ferait pas deux. Alors lui aussi devait se battre pour vivre, même si cela revenait à tuer ses propres congénères. Une goule n'est pas aussi fraternelle qu'un humain : elle fera toujours passer ses intérêts avant les autres. Chacun pour soi, seul contre tous : on ne peut compter sur personne dans ce jeu de chiens. Les uns se servent des autres uniquement pour faire du mal.

C'est ainsi qu'Akira s'était retrouvé au fond d'une ruelle, essoufflé par sa course. Une goule devenue folle la poursuivait depuis quelques minutes et il n'arrivait pas à s'en débarrasser. Non seulement elle n'était pas faible mais avait une forte endurance. Un courant de panique s'empara de lui. Qu'allait-il faire? Attendre qu'elle le laisse ou la combattre ? Il n'avait guère envie de se battre. Soudain, ses pensées furent stoppées net - une douleur intense se fit ressentir au niveau de son épaule droite. Cette chose qui venait de le traverser n'était que le Kagune de son poursuiveur. Il laissa s'échapper un petit cri avant de se retourner pour lui faire face. Crispé pour un peu, il se jeta sur son agresseur. La bataille fut rude, il ne se laissait pas faire ; mais sa force l'emporta. Après, tout, il n'était pas classé S pour rien. Aussitôt tué, sa faim le supplia en tout son corps. Et alors, il dût faire un choix.

Il commença à se nourrir de la goule.

« Juste cette fois, » se dit-il. Quelle blague. Il n'en avait pas goûté depuis des années et le voilà qu'il recommençait. Sa conscience ne lui dictait plus rien, et ses envies prirent le dessus. Il était incontrôlable. Il dévorait, morceau après morceau, chaque bout de chair présente sous ses yeux. Il se régalait. Sans l'avouer, ce goût délicieux l'avait manqué. Mais réussira-t-il à revenir à sa vie normale après avoir replongé dans le cannibalisme ? Il s'arrêta d'un coup. « Je devrais m'arrêter là. J'ai suffisamment mangé. » Puis, quelques instants plus tard, il était de nouveau reparti dans le corps de sa victime. Non, rien ne pouvait l'arrêter dans sa folie. A moins que...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyenne
Messages : 23
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 18

Informations
arrondissement: 17ème — Itabashi
Groupe: Citoyenne.
Rang:






WINTER STRUGGLE



akira & reyn

L'hiver. La période de l'année où il fallait le plus frais. Reyn la haïssait même elle ne détestait guère les petits flocons semblables à des bouts de cotons qui tombaient du ciel noir bleutée de la nuit.

La fenêtre donnant sur le spectacle nocturne reflétait la silhouette familière et fragile d'une jeune fille essayant de lutter contre les soudains frissons qui l'a prenait à chaque fois que son regard se tournait vers son image transparente sur la vitre. Vitre qui était embuée à cause de la chaleur insoutenable qui flottait dans toute la pièce. Personne ne pourrait se prendre d'avoir froid dans une telle situation ou bien peut-être une blanche frileuse insatisfaite qui sait.

Accompagnée et ainsi éclairée par une petite lampe à pétrole au milieu de la pièce , elle jeta un rapide coup d’œil vers une pile de livre puis un autre vers l'horloge pour voir combien de temps elle avait passé le nez dans ses études. Une séance chaque soir n'est rien d'autre qu'une habitude comme une autre pour cette étudiante en médecine qu'était Reyn.

« C'est l'heure. »

Avait-elle dit comme pour faire acte de constatation pour elle-même puis elle se leva lentement avec habilité sans se cogner les jambes. Prenant sa lampe de pétrole qui trônait sur la table qui lui servant de bureau au passage , la blanche se dirigea vers son hall d'entrée où étaient posés tout son attirail pour ses sorties dans le monde extérieur sombre à la fois trop lumineux. Son ombrelle préférée qui a résistait aux plusieurs assauts du temps , "son compagnon de voyage" la surnommait-elle. Vêtue de sa robe bleu victorienne favorite ainsi que de collants noirs chauds recouvrants la plupart de ses bandages blanchâtres que l'on voyait difficilement sous cette couleur monotone sombre comme le ciel en ce moment de la soirée. Une dernière veste fine pour finir et voilà donc prête pour "the usually scroll of the night".

Après avoir déverrouiller le verrou du morceau de carton qui lui servait de porte , elle prit la peine de d'étendre devant elle le bout de son ombrelle pour l'ouvrir dans un léger "pop" avant de s'abriter en dessous pour ne pas se faire prendre par surprise par la neige.
Elle ferma d'un geste rapide la porte pour ne pas permettre au froid de s'y engouffrer avant son retour. Après avoir emprunté le chemin jusqu'aux escaliers pour quitter la série d'immeubles où elle logeait , elle finit par sortir par réflexe un bref commentaire camouflé en murmure quand elle fut en bas des marches.

« Il fait froid... »

Puis la frileuse reprit le cours de sa ronde en passant devant sa boîte aux lettres pour prendre un sac joliment décoré avec une petite tête de chat dessus. Et oui sa ronde consistait à nourrir les chats errants sous une petite couche de neige. Elle était comme le père noël de ces félins. Il faisait sombre et particulièrement froid comme elle l'avait si gentiment fait remarqué quelques minutes avant son départ. On savait point qu'est-ce qui pouvait rôder à cette heure-ci. Et à cette idée , la blanche sortit de la fine poche de sa veste une montre à gousset pour regarder l'heure. Sans en voir l'heure exacte , elle savait ce qu'elle avait à faire et donc avec cet objectif précis , elle se lança en courant pour s'aventurer dans une  ruelle familière pour commencer sa recherche.

Une succession de rencontres félines plus tard , la blanche bleutée se retrouva à plusieurs intersections plus loin pour mettre fin à sa ronde mais un bruit inhabituel et presque sourd l'interpella dans la seule ruelle qu'elle n'avait pas inspecté du côté sud de sa position actuelle. La curiosité n'était plus le point fort de sa personnalité mais pour une fois elle se permit d'y faire abstraction en décidant de s'en approcher.

« Un chat ou alors un chien ? »

Elle compta minutieusement le nombre de pas en faisant attention de ne pas en faire trop et ainsi essayer de ne pas attirer un simple regard sur sa personne pour constater de l'identité de l'être qui était à quelques mètres d'elle. Une vision flou. Trop flou mais elle pouvait déjà dire que c'était pas humain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goule ▬ Kyoukou
Messages : 521
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 17

Informations
arrondissement: 13e
Groupe: Kyoukou
Rang: S




Plus. Plus. Plus. Plus. Plus.

Il était là ; encore le nez dans le cadavre - si on pouvait appeler cela ainsi, car cette chose ne ressemblait guère plus à rien - et son esprit avait pris le dessus de sa raison. Lui-même n'était qu'un corps avide de chair et de sang ; il ne réfléchissait plus aux conséquences de ses actes. Il n"était plus q'un esprit de gourmandise, d'envie, de faim. Son corps agissait à sa guise, machinalement : il se laissait faire. Il ne voulait plus combattre son soi intérieur indéfiniment.

Et alors qu'il ne se contrôlait plus, il s'arrêta un instant. Un très faible bruit de pas. Une odeur féline, sauvage mais aussi douce. C'était une petite chose. Aussi futile qu'inaccessible. Sa tête était petite, ainsi que son corps ; elle pouvait se faufiler partout, aussi bien dans des cartons que dans les tentes improvisées de ce quartier pauvre. En somme, ce n'était qu'un chat de gouttière. Il avait laissé ses bottes de velours s'enfoncer dans la neige et, comme figé, il fixait sans froncer la bête. Le monstre couvert de rouge. Le rouge de la passion, le rouge du feu, le rouge de la dangerosité ; le rouge du sang séché.

La neige si blanche, si pure et si innocente était immaculée de cette couleur pourpre et vive qui coulait du menton de l'animal. Il était la tâche au milieu du drap blanc : il en gâchait la beauté par sa monstruosité, et par sa nature. Devait-il se considérer comme étant une erreur de la nature ? Une honte pour ce monde ? Non. En aucun cas. Il avait pris plaisir à ce massacre, il ne devait pas avoir honte de l'avouer. Il devait l'assumer au plein jour. Ce n'était même pas un simple plaisir, c'était une véritable passion. Son unique but dans sa vie, aussi lamentable soit-elle. Alors il se mit à rire.

Puis à pleurer. Il n'était qu'un faible après tout.

Puis, tout à coup, il se mit à sursauter. Quelque chose - non, quelqu'un - arrivait derrière lui. C'était trop tard pour se cacher, il sentait sa présence bien trop fort. L'aura de cette personne était bien faible - un enfant, peut-être ? Il allait se mettre à crier dans quelques instants, tant l'horreur était grande dans ce coin de rue coloré de rouge.

Puis son esprit revint. Non, il ne devait pas se laisser faire. Il devait se battre - ou plutôt le dévorer sur place. Avant qu'il ne puisse faire quoi que ce soit, Akira hurla de façon très nette, d'un air désespéré :

« BARRE-TOI ! »


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyenne
Messages : 23
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 18

Informations
arrondissement: 17ème — Itabashi
Groupe: Citoyenne.
Rang:






WINTER STRUGGLE



akira & reyn


C'était vraiment l'hiver. Le vent glacial venant faire voler les cheveux dans sa brise ainsi que le toucher doux et cotonneux de la neige ayant tapissée les rues de sa poudre épaisse. Mais quelque chose n'allait pas dans ce décor , quelque chose d'étrange et d'inhabituel. Rien ne pouvait surprendre cette blanche qu'on aurait pu prendre pour une des plus fameuses reines des neiges malgré le retournement de situation qui semblait l'avoir perturbée au point d'en tomber par terre.

Un énorme cri ressemblant à celui d'un animal enragé. Ce n'était définitivement pas un chat ou bien un chien. Cela n'aurait point pu appartenir à un animal ordinaire car c'était tellement ahurissant et intimidant. N'importe qui aurait pu prendre ses jambes à son cou rien qu'à imaginer de qui ou de quoi provenait cette voix sauf une certaine blanche piquée par la curiosité malgré tout ce qui pourrait l'attendre.

Un choc de plus , un choc de moins. La douleur de son fessier était réelle et pour cause tomber sur le sol dur et froid bétonné d'une rue ne fait pas du bien. Malheureusement cela ne réjouissait pas le moins du monde cette demoiselle non friande de la fraîcheur. Pensant à autre chose qu'à son fessier en endolori et essayant donc de se lever , en rassemblant et ramassant ses effets personnels bien sûr , cette poupée de porcelaine avança en se tenant sur ses deux jambes comme un bambin apprenant à marcher vers l'endroit d'où provenait le cri d'un air nonchalant par dessus le marché. Ainsi arrivée à destination , Reyn se permit l'analyser avant de faire quoique ce soit : on aurait dit une scène de crime d'une série policière. Tout était d'un rouge écarlate , tout comme les murs ou bien le sol...La neige s'était habillée d'un manteau de peinture rouge se disait-elle peut-être.

Un homme se tenait là. Cette sombre nuit n'était pas en mesure de l'aider d'avantage à le décrire mais tout ce qu'elle pouvait penser à ce moment-là , c'est qu'une boucherie avait eu lieu. Rien que de voir cela ne pouvait que donner la nausée ou bien un sacré mal de tête et n'en donner qu'une envie : celle de fuir mais elle ne pouvait pas faire ça peu importe la personne ou la chose qui pourrait lui réclamer de l'aide. Néanmoins elle n'est pas idiote au point de prendre un risque alors une distance de précaution a été établit laissant passer devant elle son ombrelle en guise d'épée tel un chevalier se mettant en garde.

« Allez-vous bien ?   »

Un air nonchalant habituel se reflétait plus que jamais dans sa silhouette.




HRP::
 

_________________
✗  FICHE  ✗  RELATIONSHIPS  ✗
« The world is crying. »
Reyn talk to you in #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé








Revenir en haut Aller en bas

winter struggle ; feat REYN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Test Winter Assaut par Manik» Jean-Guillaume de Winter» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris» Just the same //feat Matt'//» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-