version 5
a skin by bonbon

Forum Tokyo ghoul, basé sur le manga original de Sui Ishida. Avatar du même type en 200*320. Personnage de l'anime interdit à prendre, nous demandons des personnage fictifs car aucun lien avec Ken Kaneki ne sera fait. Cela se passe également à Tokyo.
Nous recherchons davantage de membres pour le groupe de la CCG.
Il reste encore une place pour un top partenaire.


NOTRE PLAYLIST



1: HORIZON - MIYAVI
2: 「P ♢ S」PALE FLESH - FULL MEP
3: THE PRODIGY - THE DAY IS MY ENEMY
4: RIB - FORTY SEVEN (ヨンジュウナナ)
5: ENTROPY - [SOULS TEAM]

EVENEMENT TOKYO GHOUL : CCG HARDCORE



 

Partagez|
EVENEMENT TOKYO GHOUL : CCG HARDCORE
ON EST EN 2016, CA VA BOUGER CETTE ANNEE !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Goule ▬ Kamakiri
Messages : 196
Date d'inscription : 25/05/2015

Informations
arrondissement: 12ème
Groupe: .Kamakiri
Rang: S




événement de clôture de Tokyo Ghoul
Equipe Hardcore



La journée s'annonçait douce à Tokyo tandis que l'aube laissait place à un ciel sans nuage. Le soleil se levait doucement en faisant refléter ses premiers rayons sur les nombreuses vitres du QG du CCG, dans le centre même de la capitale du Japon. Les inspecteurs arrivaient en discutant entre eux, les fonctionnaires entrant dans le hall pour prendre leur place tandis que les premiers travailleurs de la journée passaient sur les routes chargées par la circulation. Dans les grandes rues, les écrans annonçaient les dernières informations de la semaine tandis que les passants passaient en-dessous sans y faire attention, encore dans le brouillard du sommeil.

Les inspecteurs débutent les réunions sur l'organisation des traques, dans les bureaux au-dessus du hall et les bureaux des fonctionnaires, en discutant des cibles prioritaires selon les arrondissements tandis que les hauts gradés prévoient les prochaines batailles importantes contre l'engeance des ghouls. Une journée en soit banale débutait...

...jusqu'à ce qu'une alarme sonne dans tout le bâtiment, faisant sursauter les fonctionnaires tandis que les Colombes attrapaient leur quinque en fronçant les sourcils. Cette alarme signalait des ghouls dans le bâtiment même, comment était-ce possible ? Les plus hauts placés dans la hiérarchie couraient déjà vers la localisation de l'adversaire qu'on leur indiquait dans les étages supérieurs en restant stupéfaits qu'une ghoul ou plusieurs aient réussi à aller aussi loin dans le QG. Elles semblaient vouloir s'en prendre à la tête même du CCG, folles qu'elles étaient.

Les curieux s'étaient rassemblés devant le bâtiment du CCG en s'échangeant des rumeurs, des soupçons mais aucun ne savait ce qu'il s'y déroulait actuellement. Survînt alors une violente explosion qui souffla les vitres des étages supérieurs du QG en faisant trembler le sol des alentours. Les premiers hurlements résonnèrent alors, tandis que partout autour d'eux résonnaient des alarmes d'évacuations. La police courait dans les rues, affolée.

Les Colombes les plus proches n'hésitèrent pas à rentrer dans le hall de leur base principale en s'attendant au pire. La fumée avait atteint le rez-de-chaussé en masquant les piliers et les bureaux dans un nuage de débris tandis que plusieurs corps sans vie, déchiquetés, étaient allongés sur le sol. Plusieurs inspecteurs se trouvaient ici, portant les blessés des étages supérieurs qui gémissaient. Certains avaient perdu des membres, d'autres n'étaient que sévèrement touchés, mais que pouvait-il se passer ? Pire, les radios des Colombes présentes ne cessaient de passer le même message en boucle : Demande de renfort au 8ème, vite ! Aaaarh ! Demande de renfort au 12ème, urgence ! Elles sont partout !
La panique et le chaos semblait avoir pris Tokyo mais ceux présent savaient que leur cause était plus importante que leur vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyenne
Messages : 18
Date d'inscription : 13/01/2016

Informations
arrondissement: 15ième
Groupe: Citoyens
Rang: /




Je montais les marches tranquillement, étant dans les temps pour mon rendez-vous, et débouchais sur une rue animée de Tokyo. Prise dans la foule et à cause de ma petite taille, je me mis sur la pointe des pieds. Puis, tendant la tête, je regardais à droite et à gauche, à la recherche du bâtiment. Finalement, je réussis à apercevoir le centre du CCG à travers le troupeau grouillant de salariés en costard. Resserrant mon emprise sur ma sacoche, rose fluo, contenant le dossier d'un cadavre que je devais remettre à mon collaborateur, je m'avançais vers l'imposant building policier.

Les colombes, Yuki les nommait toujours ainsi. Un surnom plutôt poétique et pacifique pour des exterminateurs, des prédateurs... Je frissonnais. La nuit, parfois, il m'arrivait de cauchemarder de ce lieu et de ses membres. Des policiers m'arrêtant et me traînant, m'accusant de crime contre l'humanité, m'insultant, me huant, encore et encore... A chaque fois je m'arrêtais au dernier moment, celui où ma petite Yuki se retrouvait une arme à feu contre la tempe. Je soupirais.

Heureusement, en ce jour, je n'avais rien à craindre. Une simple visite. Je rentre, je donne le document, je repars. Simple. Sur de moi, je franchis les portiques de sécurité sous le regard méfiant des agents de sécurité. Tranquillement, j'expliquai à l'hôtesse de l'accueil la raison de ma venue et lui demandais où aller pour trouver le quartier scientifique et la morgue. Elle m'indiqua l'ascenseur. '-2' ajouta t'elle. Je la remerciais et m'engouffrais dans le sous-terrain. Arrivant à l'étage demandé, je saluais mon collège et sortis le dossier du cadavre que je devais lui remettre.
Soudain, une alarme se déclencha. Je regardais mon collège, le médecin légiste nommé Parker, et lui demandais la raison de ce cafarnüms. Il haussa les épaules, ne montrant qu'il n'en avait aucune idée. Puis, une explosion retentit, quelques étages au-dessus. Sur nos têtes, le sol se mit à trembler. Prise de panique, je poussais un hurlement de terreur et me recroquevillais sur moi-même. Plaçant mes mains sur ma tête comme on me l'avait appris appris.
Après quelques secondes, je repris mes esprits. Il fallait que je parte, vite. Qu'adviendrait-il de ma petite Yuki si il m'arrivait un quelconque ennuie. Je courrais vers l'ascenseur et tentais de l'appeler, appuyant frénétiquement sur le bouton, en vain. La secousse l'avait sûrement endommagé.

"Il y a un escalier de secours?

-Oui, par là"

Il me désigna une pièce reliée à celle où nous nous trouvions. Je m'y dirigeais en courant. Nous étions au deuxième sous-sol. Quelque chose de grave venait de se passer et je ne savais pas quoi. Pourtant, au fond de moi, je sentais que ce n'était pas un problème mineur.

_________________
Ne touchez pas à mon petit flocon de neige
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de la CCG
Messages : 68
Date d'inscription : 18/01/2016
Age : 27

Informations
arrondissement: 22ème
Groupe: ccg
Rang: 1e classe






Le troupeau mortel saute et se pâme, sans voir Dans un trou du plafond la trompette de l'Ange Sinistrement béante ainsi qu'un tromblon noir.

rin

Appuyé contre le dossier de sa chaise, muet, concentré, le jeune homme parcourait pour la dernière fois le plan de sa prochaine traque. Un briefing ne devait jamais être pris à la légère. Jamais. Afin d'éradiquer définitivement la menace des goules, aucun détail – même insignifiant – ne devait être négligé. La survie des civils, mais aussi celle de sa partenaire, sai, en dépendait. Et bien que Rin jugeait le temps passé dans cette pièce, plutôt qu'à patrouiller dans les rues, comme du temps perdu ; et bien que ladite partenaire ne soit à ses yeux qu'une sale gosse invivable, bruyante et chiante au possible ; il s'en voudrait s'il arrivait quoique ce soit à cette petite sotte sous sa tutelle. Il se sentait (un peu) responsable du sort de sa subordonnée. Rin fit glisser entre ses doigts fins la dernière page du dossier avant de le fermer d'un coup sec. Toutes les informations nécessaires au déroulement de l'opération, rassemblées entre ses mains. Il se tourna vers son supérieur. « bien, je pense que tous les éléments sont là. mais si on prend en compte la... » commença-t-il, immédiatement coupé par le hurlement d'une alarme. Les inspecteurs présents dans la salle n'échangèrent qu'un regard, un regard grave. Ils ne connaissaient que trop bien la signification de ce signal ... des goules avaient infiltré le bâtiment. Le QG du CCG, attaqué ? Impossible. Et pourtant ... les colombes réunies autour de la table se levèrent à l'unisson, comme un seul homme, et coururent attraper leurs quinques. Rin se rua hors de la salle. Dans les couloirs, les plus hauts gradés aboyaient déjà leurs ordres. « merde, les goules ont investis les niveaux supérieurs ! » cria une voix. Tout à coup, une secousse vint ébranler le bâtiment, la retombée d'une explosion, proche, et puissante. Trop proche. Rin se mordit la lèvre inférieure. Les doigts crispés sur sa quinque, il balaya le couloir de ses yeux ambres, impatient, à la recherche de sa partenaire. « sai ... sai ! ramène-toi par là, on monte. les escaliers. » Pas question qu'ils s'éloignent de l'action et laissent la moindre goule quitter le QG indemne. Non, Rin ne leur en donnerait pas l'occasion ... attaquer de front les colombes, sur leur propre terrain ? Folie. Ces monstres découvriraient bien assez tôt les conséquences de leur assaut orgueilleux, et ils s'en mordraient les doigts.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de la CCG
Messages : 22
Date d'inscription : 20/02/2016

Informations
arrondissement: le deuxième ☆ arakawa
Groupe: CCG ☆ cosmic warriors
Rang: troisième classe




you'll fall like a guillotine
Parasitée par un ennui sans fin, Sai balançait ses pieds sous sa chaise, contemplant avec désespoir les inspecteurs qui l'entouraient. Elle jeta un œil morne au plan posé sur la table, puis se concentra finalement sur l'horloge, et surtout sur l'aiguille des secondes qui avançait inlassablement. Les briefings, elle détestait ça, parce qu'elle n'avait pas vraiment son mot à dire et se trouvait donc forcée d'écouter les échanges de ses supérieurs sans rien dire, sinon acquiescer. Elle avait beau se rendre compte de l'importance de ces réunions pour sa propre sécurité, celle de ses collègues et celle des civils, elle n'arrivait jamais vraiment à rester concentrée du début à la fin sans que son regard ne vagabonde et se focalise sur un détail insignifiant, comme l'horloge.
L'alarme qui retentit, stridente, la tira violemment de sa torpeur. Alors que tous les inspecteurs se lancèrent des regards entendus, elle resta figée un instant, sans vraiment comprendre ce qui arrivait. L'alarme signifiait que des goules étaient entrées dans le QG, récita-t-elle dans sa tête. On le lui avait appris, pourtant, Sai ne l'avait jamais envisagé comme quelque chose de possible. Tous ses supérieurs se ruèrent brusquement hors de la salle, armés de leur quinque, visiblement prêts à intervenir. La gamine les suivit dans le couloir, ébranlée par le chaos qui se propageait. Les inspecteurs hurlaient des ordres et des informations qu'elle peinait à comprendre dans le vacarme ambiant. Le grondement sourd d'une explosion la força à réaliser que c'était bien réel. Des goules dans le QG. Elle s'efforça de ne pas céder à la panique, et chercha Rin du regard. « Sai... Sai ! Ramène-toi par là, on monte. Les escaliers. » Vivement, elle hocha la tête, et s'engouffra dans la cage d'escalier tout en dégainant ses armes. Elle se concentra une fraction de seconde pour faire cesser le tremblement de ses mains, mais c'était peine perdue. C'était la première fois qu'elle était confrontée à une opération d'une telle ampleur, et sans la moindre préparation.
Sai jeta un oeil à Rin, attendant ses instructions. Elle voulait paraître déterminée plutôt que terrifiée, mais c'était peine perdue. Elle n'était pas prête pour un tel combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goule ▬ Kamakiri
Messages : 196
Date d'inscription : 25/05/2015

Informations
arrondissement: 12ème
Groupe: .Kamakiri
Rang: S




Partie une : Le plumage
Equipe Hardcore



Les hélicoptères tournaient autour du QG, les inspecteurs qui y étaient transportés informant des meilleurs mouvement possible pour ceux sur le terrain tandis qu'ils pourraient -en cas de besoins- attaquer à distance pour épauler les leurs. C'était la panique aux alentours, en s'en prenant au QG, la chaîne de commandement avait été violemment atteinte pour les Colombes et la ville entière s'embraser à présent. Il fallait faire vite si le CCG désirait éviter la perte de Tokyo.

A l'intérieur du bâtiment, la situation était pire encore tandis que plusieurs Colombes montaient rapidement vers les étages supérieurs dont Rin Shiori et Sai Maeda qui était sur ses talons. La fumée leur piquait les yeux et les faisaient tousser alors que les radios qu'ils portaient ne cesser les appels d'aide partout dans la Ville. Soudainement, ils pourront entendre une voix d'Homme qui se disait au QG, au 15ème étage :


"Cible en visuel...C'est...Mon équipé a été décimé, type Ailée, niveau SS voir p...."


Alors que sa voix cessait dans un grésillement, le bâtiment fut secoué par deux nouvelles explosions alors que des morceaux de verres chutaient des fenêtres du 15ème étage. De nombreuses colombes s'étaient arrêtés en entendant leur radio en semblant hésiter à continuer. Le terrain n'était clairement pas à leur avantage et cette Ghoul semblait terrifiante. Rin Shiori et Sai Maeda était au treizième étage lorsque cela arrivait, quel choix feront-ils ?

***

Les sous-sols du QG sont un lieu mystérieux, les Civils y ont rarement accès surtout en-dessous des niveaux -4, les niveaux en-dessous renferment les zones de recherches du CCG et de Quinque qui est hautement sécurisé. Parker et Toushi arrivait dans la pièce lorsqu'ils entendirent soudainement des hurlements à l'étage au-dessus alors qu'un corps chutait dans les escaliers. Son visage horrifié dévisageaient Toushi tandis qu'il manquait la partie inférieur de son corps qui se vidait encore de son sang. Un autre cris résonna : "Non...Pitié, pitié !"
Puis le son des chairs tranchaient résonna dans l'escalier ainsi qu'un son atroce, ce son qu'on n'entend que lorsqu'une ghoul est proche, celui des dents dévorant la chair. Le corps devant Toushi est celui d'un simple chercheur, une carte d'accès est visible sur sa poche droite, au niveau du torse. Que va t-elle faire ainsi que Parker ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyenne
Messages : 18
Date d'inscription : 13/01/2016

Informations
arrondissement: 15ième
Groupe: Citoyens
Rang: /




Je commençais à courir et grimpais les escaliers quatre à quatre, en sueur. La cage d'escalier était grise et froide. Dans une toute autre situation, elle me serait parue tout à fait anodine mais, avec cette attaque de ghoule, elle prenait un aspect terrifiant, celui d'une prison. Au bout d'un moment, nous arrivâmes à l'étage supérieur. Je comptais mentalement. Plus qu'un avant le rez-de-chaussé; la liberté et la vie. Je devais faire encore plus vite, me dépêcher. J'observais rapidement la pièce à côté de moi. Une salle d'autopsie toute peinte de ce blanc médical qui fait froid dans le dos. La première fois que cette couleur ordinaire me faisait cet effet.
Soudain, un hurlement provenant de l'étage supérieur déchira le silence qui régnait autour des deux médecins légistes. Je me retournais avec effrois pour observer la chute d'une moitié de corps dans l'escalier qui finit par heurter les marches froides dans un bruit tonitruant. Ce son était nouveau pour moi pourtant, je le reconnus immédiatement, à mon plus grand malheur; c'était celui des os se brisant . Elle observa le cadavre; celui d'un chercheur. Il pissait encore le sang, rependant de l’hémoglobine sur les dalles froides. Il me fixait de ces grands yeux morts que je voyais chaque jour sur des cadavres.
Puis, un second cris retentit. Je levais la tête d'un coup, par peur de voir une ghoule débarquer pour me tuer. Mais il n'y eu qu'un bruit terrible. Celui de la chair tranchée. Une personne normal aurait surement régurgité l'intégrale de son petit-déjeuner mais, pas moi. Je travaillais chaque jour avec des cadavres et préparait chaque soir des plats à base de viande humaine pour satisfaire l’appétit de ma fille adoptive. Un meurtre ne me dégouttait plus.
Alors, le docteur Parker se mit à hurler de peur. Mais quel idiot pensais-je, il allait nous faire repérer. Il me fallait réagir, et rapidement, sinon nous étions mort, tous les deux. Réagissant à instinct, je lui assénais un puissant coup de genou dans l'entrejambe. Son cri se mua en gémissement plaintif pour finalement s'éteindre. Il chuta sur les genoux, se tenant les bijoux de famille entre les mains.
"Tais toi! Tu veux nous faire tuer?"
Je devais trouver une solution, vite. Monter? Impossible et bien trop dangereux. Rester ici? Et se faire débusquer en deux minutes, mauvaises idées. Je regardais autour de moi, à la recherche d'une idée. Puis, un détail que je n'avais pas vu auparavant me sauta à l’œil. Le mort. Une carte d'accès dépassait de sa blouse blanche maintenant tachée de sang. Je la tirais puis attrapais le docteur Parker par le col pour le relever
"Vite, on descend"
Je repris les escaliers mais, en sens inverse cette fois. Avec un peu de chance, cette carte permettait l'accès aux laboratoires de haute sécurité. J'en avais entendu parlé auparavant, par des collèges scientifiques. Il racontaient que c'est en ces lieux qu'on construisait les quinques, armes redoutables utilisées par les colombes pour combattre les ghoules. Avec une de ses armes en notre possession, nos chance de survivre augmenteraient considérablement. Je récitais une prière mentalement. Faite que nous arrivions en vie en ce lieu, que nous survivions et que je puisse revoir ma tendre Yuki.

_________________
Ne touchez pas à mon petit flocon de neige
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de la CCG
Messages : 68
Date d'inscription : 18/01/2016
Age : 27

Informations
arrondissement: 22ème
Groupe: ccg
Rang: 1e classe






Le troupeau mortel saute et se pâme, sans voir Dans un trou du plafond la trompette de l'Ange Sinistrement béante ainsi qu'un tromblon noir.

rin

Le jeune homme grimpait les étages à toute vitesse, filant telle une flèche sans jamais se retourner ; enjambant les marches sans reprendre son souffle. Il entendait les pas précipités de Sai derrière lui. La radio qu'il tenait serrée dans sa main droite diffusait en permanence les appels à l'aide d'agents, des hommes paniqués, dépassés par les événements et par leurs assaillants goules ... hélas, Rin ne pouvait rien pour eux. Les requêtes émanaient de la ville toute entière. Le CCG ne parviendrait pas à inhiber ces attaques simultanées. Et s'ils devaient perdre le QG, par dessus le marché ... la situation s'annonçait tendue. Les grésillements du haut-parleur reprirent et une voix se fit entendre. Suivie d'une nouvelle série d'explosions. Rin réagit au quart de tour, pressant aussitôt le bouton de sa radio pour répondre au message de détresse.
« première classe rin shiori. tenez bon, nous approchons de votre position. » lança-t-il sans grande conviction ; son interlocuteur était sûrement déjà mort. Si le duo devait affronter une goule SS, ils ne s'en sortiraient pas seuls. Eh merde ... ils manquaient d'indications. Cet appel était trop vague, et Rin n'aimait pas se jeter dans l'inconnu. Cette goule, avait-elle des renforts ? Ils auraient besoin de soutien. « quelle est votre situation ? on a des infos sur les effectifs ennemis ? » Il desserra ses doigts encore crispés sur la radio avant de se tourner vers sa coéqui-pière. Ils avaient déjà atteint le 15ème niveau. « sai. » dit-il, gravement. « j'ai aucune idée de ce qui nous attend derrière cette porte. mais il y a des chances pour qu'on se retrouve sans renfort avant un moment. » Les sourcils de Rin se froncèrent, son front se plissa. Il ne cherchait pas à se montrer rassurant, ni même effrayant d'ailleurs. Ce n'était pas son objectif. Mais il ne forcerait pas Sai à l'accompagner en zone de guerre sans préparation ; il ne savait pas lui-même dans quel merdier il s'apprêtait à mettre les pieds ! Alors Rin offrirait à sa partenaire une dernière porte de sortie. Car c'était la meilleure chose à faire, la plus responsable de toutes.  « tu ... devrais peut-être aller chercher du back up. » lâcha-t-il, hésitant. Les intentions de Rin semblaient claires. La fillette choisirait-elle de rester pour faire ses preuves, ou sauterait-elle sur l'occasion pour rejoindre un terrain moins dangereux ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé








Revenir en haut Aller en bas

EVENEMENT TOKYO GHOUL : CCG HARDCORE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Tokyo Ghoul RPG» [Tokyo Ghoul] Présentation» [RPG] Tokyo Ghoul» Tokyo Ghoul [ RPG ]» Tokyo Ghoul pour les nuls
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-